Avortement

Pour parler de l'actualité, d'avant, d'aujourd'hui ou de demain, des scandales, des infos, pour mieux comprendre le monde qui nous entoure...

Modérateur : Nrico

Alain108
Nouveau
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 13 sept. 2012 05:33

Avortement

Message non lu par Alain108 »

Image

Avoir un enfant, Le chérir chaque jour, L’aimer pour toujours, Même devenu grand, Un enfant c’est merveilleux, C’est un enfant fait d’amour, Un enfant fait à deux.

Une fleur est née, c'est presque une rose, Sa peau est nacrée, satinée, veloutée, Une petite fille sourit à la vie, Un baiser, un câlin, une marque de tendresse, Suffisent à son bonheur d'enfant, Jamais une ombre n'obscurcit son visage, Heureuse, elle sourit à la vie.
Oui, c’est vrai, chaque avortement fait au moins une victime, et cela n’est pas acceptable. Et s’il arrive quelque fois que la mère meurt aussi, cela fait deux victimes, et c’est deux fois trop.

Qu’il devienne légal de tuer un enfant parcequ’il n’a pas encore commencé la deuxième phase de sa vie, celle d’après la coupure du cordon ombilical dépasse toute forme de raison, de logique ou d’entendement.

Dans ce cas, pourquoi ne pas autoriser le meurtre de l’enfant avant qu’il ne soit sevré avant qu’il perde ses dents de lait avant qu’il n’atteigne l’âge de raison avant qu’il ne vive la puberté avant qu’il ne commence sa vie professionnelle avant qu’il n’ait sorti ses dents de sagesse….

On pourrait aussi rogner sur la somme toute courte existence de l’homme en commençant par la fin: après qu’il soit devenu grabataire ou en fauteuil roulant après qu’il ait perdu ses dents après qu’il ait eu des cheveux blancs après l’âge légal de sa retraite après sa ménopause ou son anause,…

Il ne resterait alors à l’homme que quelques semaines de son existence pendant lesquelles il pourrait vivre sans crainte d’être assassiné en toute impunité.

Aucune démonstration biologique, médicale, éthique ou morale ne peut justifier une différence de traitement d’un enfant avant et après sa naissance: la médecine va même jusqu’à pratiquer des opérations sur l’enfant alors qu’il n’est pas encore né, pour le garder en bonne santé ! Pourquoi alors rendre légal une telle opération intra-utérine quand elle a pour but de le tuer ?

Tout système juridique comporte nécessairement des imperfections et le droit ne peut pas être érigé en référence pour quiconque a soif de justice: il n’est qu’un pis aller. Quand le droit définit le début de la vie d’un être humain, c’est peut-être pour répondre aux besoins administratifs de l’état civil ou pour tenter de gérer les relations entre être humains vivant en société, mais certainement pas pour guider l’humanité sur la route de sa vie. Le parlementaire n’est pas un guru..

Le lien ici : http://online-information24.blogspot.fr ... ement.html
Modifié en dernier par Alain108 le jeu. 13 sept. 2012 06:02, modifié 1 fois.

Alain108
Nouveau
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 13 sept. 2012 05:33

Re: Avortement

Message non lu par Alain108 »

LES CONSÉQUENCES D'UN AVORTEMENT

Conséquences physiques de l'avortement chez la femme

Troubles ultérieurs de la santé chez la femme

Complications immédiates

Hémoragies, perforation de l'utérus ou de l'intestin et septicémie.

Risque de stérilité

La moitié des cas de stérilité chez la femme sont dûs à un avortement provoqué.
La conception peut être devenue impossible par l'infection des trompes, par adhérences utérines suite à des cicatrices laissées par le curetage, par une dilatation excessive du col.
Ce sont surtout les adolescentes et les femmes qui se font avorter lors de leur première grossesse qui sont le plus touchées.
Pour les femmes utilisant le stérilet, il arrive que survienne une stérilité définitive.

Risque de grossesse extra-utérine

Un avortement augmente les risques de grossesse extra-utérine, lors d'une grossesse suivante nécessitant alors une intervention chirurgicale pour sauver la vie de la mère.
D'ailleurs, le nombre de grossesses extra-utérines a doublé, voire triplé dans les pays industrialisés sur une période de 20 ans. Il y a là une cause de la mortalité maternelle du premier trimestre et de stérilité ultérieure définitive.
Plusieurs études scientifiques ont démontré que parmi les facteurs à risque on trouvait des antécédents de chirurgie des trompes ou de l'utérus dûs à un avortement. Une autre cause de grossesse extra-utérine est, paradoxalement, le stérilet.

Risque pour les grossesses ultérieures

La proportion des fausses-couches et des naissances prématurées augmente après chaque avortement, en raison des lésions de l'utérus.
En France, les fausses-couches sont deux ou trois fois plus fréquentes après deux avortements.

Autres risques

Par ailleurs, les gynécologues constatent qu'un nombre croissant de femmes viennent les consulter pour des irrégularités mentruelles, pertes accrues, rapports sexuels douloureux suite à des avortements.
Il arrive souvent que le stérilet provoque une infection (salpingite généralement) qui se développe et provoque des saignements et produise des douleurs. Il arrive aussi que le stérilet perce le fond de l'utérus et se fiche dans la vessie ou migre près de l'intestin.
Nausées, vomissements, fatigue, douleurs abdominales basses, vertiges, céphalées, asthénie, tension mammaire, saignements à type de métrorragies sont les effets indésirables de l'absortion du Norlevo dite "pilule du lendemain".

Risque de décès chez la femme

Ce risque est loin d'être nul puisque dans une étude de l'Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) il a été démontré qu'en France, sur une période de 10 ans (1979-1989), le nombre de décès liés à l'avortement étaient de 10 à 15 par an (13 en 1981).
D'ailleurs, selon le Dr Willke, « l'avortement légal, à n'importe quel stade de la grossesse a deux fois plus de chances de tuer la femme qu'un accouchement normal ».

Les séquelles psychiques

Le syndrome post-abortif

L'avortement cause un préjudice psychologique aux femmes qui l'ont subi.
Aussitôt après un avortement, la femme se croit libérée d'un fardeau et des pressions subies mais en réalité il n'en est rien.
Tout d'abord, elle se réfugie dans un état, que les médecins nomment mécanisme de reniement et de refus.
Elle refuse d'accepter sa situation dans ses réalités spécifiques parce qu'elle croit que celles-ci sont trop douloureuses. Elle renie le fait qu'elle ait autorisé à tuer son enfant ; elle nie que ce soit une faute et "rationnalise" le fait que la mort de l'enfant était devenue "nécessaire".
Ce reniement peut durer plus ou moins longtemps mais dépasse rarement les 10 ans.
La femme pour échapper à la douleur morale et pour se punir elle-même, décide de s'engager à fond dans une activité. Pour se débarrasser de sa culpabilité, de sa honte et de la dépression qu'elle a peur d'affronter, la femme peut décider de s'engager dans des "bonnes œuvres"
Parfois, même, il arrive qu'elle sombre dans l'acoolisme pour oublier, voire prendre des drogues ou rompre avec sa vie de famille.

Lorsque la femme perçoit vraiment les causes du désordre psychologique, c'est parce que ce mécanisme de défense par le refus et le reniement fait place à une prise de conscience dont les symptômes sont :
– souvenirs répétitifs et intrusifs dans ses pensées de l'avortement ainsi qu'à l'enfant qui n'est pas né ;
– au cours du sommeil, rêves réguliers concernant l'avortement et l'enfant disparu ;
– actes soudains ou sensations comme si l'avortement recommençait ;
– capacité réduite de répondre et de se situer, voire de s'engager par rapport à l'entourage ;
– sensation de se détacher des autres et de leur devenir étranger ;
– humeur dépressive ;
– accroissement de l'irritabilité et de l'hostilité vis-à-vis des autres ;
– insomnie de plus en plus fréquente et longue, perte de concentration ;
– sentiment de culpabilité d'être encore en vie alors que l'enfant, lui, n'a pas survécu.

Le syndrome post-avortementPour en savoir plus, lire la mise au point du Dr Volff, membre du bureau de Laissez-les-Vivre – SOS Futures Mères, sur ce sujet.

DES TÉMOIGNAGES DE FEMMES SUR LE SYNDROME POST-ABORTIF :

Le lien ici : http://laissezlesvivre.free.fr/sosfm/avortement.htm

Avatar du membre
Karlinski
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 461
Enregistré le : sam. 1 oct. 2011 11:08

Re: Avortement

Message non lu par Karlinski »

Ouais, c'est bien de faire des copier coller, mais ça nous dit pas si tu as un avis.

Avatar du membre
Couleur
Habitué
Habitué
Messages : 110
Enregistré le : ven. 20 avr. 2012 04:32
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Avortement

Message non lu par Couleur »

Question : Si une femme est violé ou une enfant et tombent enceinte, toi tu es contre l'avortement ? au vu de ton sujet.
Ton sujet fait partie des sujets polémiques comme la religion.
Ils doivent restés silencieux et réservés, ils évitent le bavardage inutile.
Seul compte la fonction vitale, leur rôle ne consiste ni à prêcher, ni à convertir ni à imposer une vérité révélée, seulement agir avec rectitude

Avatar du membre
Farqal
Habitué
Habitué
Messages : 120
Enregistré le : sam. 14 janv. 2012 14:29

Re: Avortement

Message non lu par Farqal »

Je suis d'accord Couleur.
Moi je rêve de vivre dans un monde où tous les enfants nés auront été désirés par leurs parents et seront élevés dans l'amour ^^
Dans le doute, doutons.

Avatar du membre
gilly83
Nouveau
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : mer. 7 sept. 2011 19:01
Localisation : Massif forestier des Maures
Contact :

Re: Avortement

Message non lu par gilly83 »

hahahahahahahahahaha

franchement quant entend des bêtises pareilles , on se dit que pour certains l'avortement aurais été salutaire !!!!
"la vérité souffle entre les oreilles de mon cheval"

Avatar du membre
Fenrir

Re: Avortement

Message non lu par Fenrir »

GGGRRRRRRR !!!!!!!!!
Mais c'est quoi ça ????
Benji, Voltige !!! AU SECOURS !!!!
Faîtes kekchose !
Je suis plus qu'agacé de voir de tels propos sur le site.
J'ai l'impression d'être pollué spirituellement par de tels bétises.
Et la LIBERTE des femmes à faire leur choix et à disposer de leur corps comme elle l'entendent et non pas comme des poules pondeuses...
Fais chier ! MERDE !!!

Avatar du membre
Farqal
Habitué
Habitué
Messages : 120
Enregistré le : sam. 14 janv. 2012 14:29

Re: Avortement

Message non lu par Farqal »

gilly83 a écrit :franchement quant entend des bêtises pareilles , on se dit que pour certains l'avortement aurais été salutaire !!!!
Merci de développer ce point si tu as vraiment un avis sur le sujet. Ou de t'abstenir d'intervenir de manière déplaisante dans le cas contraire.

Je disais ça avec un peu d'humour et de légèreté, ne me prend pas pour un bisounours.
Dans le doute, doutons.

Avatar du membre
azteck
Big posteur
Big posteur
Messages : 186
Enregistré le : ven. 28 oct. 2011 17:10

Re: Avortement

Message non lu par azteck »

Couché Fenrir.
Tu montre tes crocs est c'est bien.
Mais si tu fais fuir tout les jeuneux qui se lancent ce putain de chat ne marchera jamais!
Alain 108 tu arrive chez les gens,tu poste ce que tu à sur le cœur,c'est bien.
Mais franchement si tu analyse la façon de penser ici, avoue que tu savez que tu savais que tu partais au clash!
Avoir des certitudes c'est honorable;les imposer c'est déplorable.
Ne blâme pas dieu d'avoir créer le tigre,remercie le de ne pas lui avoir donné d'ailes.

Avatar du membre
Fenrir

Re: Avortement

Message non lu par Fenrir »

:oops:
C'est lui qu'a commencé !
:P

Sérieux, c'est de la provoc, non ?
Je suis respectueux à la base de toutes les opinions, toutes les religions, tant que l'on ne cherche pas à imposer quoique ce soit à l'autre.
Je mets dans le même sac les biens-pensants qu'ils soient contre l'avortement, et l'utilisation du préservatif, pour le port du tchador, du voile, et toutes ces foutaises.

Pendant que nous y sommes, et au nom de la liberté des gens à disposer et décider du droit de faire ce qu'ils veulent du corps des femmes et de penser et choisir à leur place, laissons s'exprimer les tenants de l'excision et de l'infibulation.

Raaahhhh !!! Je sens que je vais hurler !
Ca me reprend ! Plus fort que moi....
Bon, je sors.

Répondre