pourquoi nous sommes sur terre

La religion n'est pas toujours comprise, en parler voire critiquer permet parfois de mieux la comprendre. Attention, cette zone n'est pas ici pour régler ses comptes ou cracher sa haine envers l'autre, modération stricte!

Modérateur : Nrico

Moi
Habitué
Habitué
Messages : 42
Enregistré le : dim. 19 févr. 2017 23:18

Re: pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Moi »

Voilà en gros ce que je comprenais de la Loi (en plus de son rôle de fédérer une nation évidemment), je n'avais pas cette lecture d'un guide intérieur comme vous le suggérez.

Avatar du membre
Biquette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 2114
Enregistré le : mer. 20 août 2014 10:44
Localisation : Provence

pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Biquette »

Je n'avais pas pensé en effet à la possibilité de tuer ceux qui ne sont pas sous la Loi divine. Pour moi, ne pas tuer, c'est ne tuer aucun animal, aucun être humain (nous partageons le même règne animal, les animaux et les humains).

On peut se poser la question de l'accomplissement de la Loi. Jésus avait comme mission cet accomplissement. Cela est différent de l'obéissance à la Loi. Il est venu, me semble-t-il pour la manifester. Il ne lui a donc pas obéi aveuglément mais intelligemment, de l'intelligence du cœur. C'est pour cela qu'il a pardonné à Marie Madeleine (mais là il y a encore toute une histoire que n'aurait pas sa place dans ce sujet), alors que la Loi commandait de la lapider.

Je ne crois pas que nous soyons là pour accomplir cette Loi, mais pour comprendre à quel point lui obéir en toute connaissance de cause peut nous rendre libres. Lui obéir avec le coeur, pas selon les anciens qui l'appliquaient à la lettre.

Aimer la Source, c'est aimer notre Être profond, cette puissance divine qui est notre Origine ontologique. Je n'y vois pas là encore un commandement, mais un chemin.

Aimer son prochain comme soi-même aussi. Car l'Amour est bien notre mission principale. Mais ce n'est pas l'amour/attachement que nous connaissons, c'est immensément plus grand. Nous ne pouvons atteindre cet Amour qu'en renoncement au pouvoir de notre ego, à nos frustrations, nos colères, nos émotions qui nous gouvernent. Non en les supprimant, mais plutôt en leur permettant de s'exprimer sans nous identifier à elles.

Connaissant nos parties sombres, ces animaux non apprivoisés dont je parlais, nous pouvons les reconnaître et accepter que l'autre ne fasse pas le même chemin, n'en soit pas au même point: un peu plus avancé sur un point, un peu moins sur l'autre ?
Jusqu'à comprendre que... l'autre et nous, c'est pareil.
Bon, j'en parle mais pas d'amalgame, j'en suis loin !! :D :D

Moi
Habitué
Habitué
Messages : 42
Enregistré le : dim. 19 févr. 2017 23:18

Re: pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Moi »

Ne pas tuer est impossible, ne serai ce que tout ce qu'on écrase par mégarde. Si l'unité est notre finalité elle est du coup aussi la perte de notre identité...notre ego... Pourquoi Le perdre alors qu'on passe toute une vie à essayer de le faire briller ? D'ailleurs pourquoi passer par la phase de l'ego (que l'enfant n'a pas avant de pouvoir dire "je") si c'est pour tout effacer ? A quoi rime ce "yoyo" ?
Tu as aussi parlé D'Anton park, que j'ai lu un peu (les chroniques... Qu'il faudrait que je reprenne d'ailleurs) qu'est ce qui te permet de lui donner du crédit ? Le peu que j'ai lu raconte un passé digne de science fiction, auquel je pourrai donner effectivement autant de crédit que les écrits religieux...mais pas plus. Pour qu'un récit du passé me paraisse digne de confiance, il me faudrait qu'il m'apporte autre chose que du "passé" il faudrait qu'il me fasse éprouver le "present", qu'il me garantisse un futur ! Y a t'il des éléments dans ses écrits ?

Avatar du membre
Biquette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 2114
Enregistré le : mer. 20 août 2014 10:44
Localisation : Provence

pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Biquette »

Sur le premier point, si nous avons du nous forger un égo, c'est pour tenter de survivre, d'exister. Ce qui pose la question de la réalité de notre existence. C'est par notre ego en général que nous créons notre existence souvent misérable, c'est lui qui nous oblige à nous battre pour nous donner cette impression d'exister.
C'est paradoxal en même temps. Il est là pour nous aider à nous faire une place en ayant le sentiment d'être quelqu'un (ou de n'être rien), et nous passons notre vie à rechercher la reconnaissance qui lui permet de survivre. Donc on passe son temps à se casser la margoulette car on ne peut être reconnu de l'autre que si on se reconnaît soi-même. Et si on se reconnaît, on n'a plus besoin de la reconnaissance de l'autre. Elle vient ou pas, on s'en fiche.

Il ne s'agit pas de "perdre" cet égo, mais de le remettre à sa juste place. Il n'est pas nous, il est notre construction. Nous devons l'utiliser pour cette incarnation, tout en repérant ses magouilles, ses arnaques, ses astuces, et parfois son intelligence concrète.

Une fois que l'on comprend cela, on peut alors s'amuser à le regarde agir, parfois le mettre en avant, parfois en arrière, il devient un instrument. Un exemple: je réagis à une critique. Mon égo n'aime pas les critiques, évidemment. Je peux m'amuser de ma réaction puis me dire: au fait, cette critique est-elle justifiée ? Peut-elle m'apporter quelque chose ? Si oui, je la fais mienne, si non, je la jette, sans me sentir offusquée par elle. Car c'est mon égo qui s'offusque, pas moi.
Mais il peut être aussi celui qui s'amuse de cette réaction. Il s'amuse pour ne pas se montrer qu'il est en fait blessé par cette critique. L'ego est très futé !

Sur le second point, je ne donne pas de crédit à Anton Parks. Je me sers de mon ressenti (je n'ai guère de logique !). Ce qu'il écrit me parle, simplement. Je sais que nous avons un cerveau dit reptilien, que la base de notre colonne vertébrale cache la kundalini dont j'ai parlé, appelée aussi serpent énergétique, et que parfois, si notre peau est très sèche, elle desquame. Petits indices, certes, mais ...
Et que dire de notre ADN dont on sait qu'elle est bridée ? Nous sommes en train de récupérer d'autres brins qui vont nous redonner des capacités endormies en nous depuis des ... millénaires.

Ensuite, il y a aussi de nombreux artéfacts et bien des mystères qui font penser à des visites ET, à une guerre nucléaire fort ancienne (vitrifications de certaines zones assez curieuses)...
Je fais des recoupements, et je me fais ma petite histoire... :oops: :lol:

Avatar du membre
Gorille argenté
Habitué
Habitué
Messages : 138
Enregistré le : ven. 2 déc. 2016 14:38

Re: pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Gorille argenté »

Bêê perso, je pige queue dalle sur tout le blabla loi, religions, ego et patatipatata et je trouve que ça sert juste à ce baser le cerveau

Comme, je crois en l’Aura, je me dis que bon, être une Aura c'est bien, mais au bout d'un moment bêê c'est bien de changer
donc on pécho un corps physique et on devient matériel (enfin organique) et là c'est l’éclate total premier pogo (le touché) première bonne bouffe ( le gout) ect........

Donc, nous sommes tous des dieux et on est sur terre pour l'éclate total spa plus compliqué,
après vous me direz mais heu, pourquoi c'est le bordel sur terre si on est des dieux, bêê tout simplement parce que les dieux et les démons, le yin et le yang, enfin les contraires font parties du système, c'est un tout

Voila ce n'est que mon avis :ugeek:
Je penche, donc, je suis

© Zeitgeist "Je pense donc j'essuie...."

Moi
Habitué
Habitué
Messages : 42
Enregistré le : dim. 19 févr. 2017 23:18

Re: pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Moi »

"Si nous avons forgé notre ego, c'est pour tenter de survivre" mais survivre à quoi et pourquoi ? Je reconnais que tes explications ouvre ma curiosité de comprendre comment tu penses : ).

Ce que tu appeles "ego" est ce la même chose que le "moi" ou l'idéal du "moi" ?
Dans le cas ou ego=moi, je reconnais qu'une mauvaise construction du moi, qui se fait par étapes (en passant par la différentiation de l'autre) peut entraîner des problemes, comme les psychoses en general, posant des problemes d'adaptations. Mais pourquoi notre ego serait il essentiel pour survivre et en même temps inutile. Parles tu de plusieurs dimensions de vie ? On devrait purifier cet ego pour aller ailleurs ? Ai je bien compris ?
Ça me fait penser un peu a un mec qui se nomme burensteinas qui parle de ça egalement, de 7 étapes alchimiques.

Les nouveaux brins d'ADN dont tu parles... Je veux en savoir plus ! Pas trouvé sur le bon coin
.

Moi
Habitué
Habitué
Messages : 42
Enregistré le : dim. 19 févr. 2017 23:18

Re: pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Moi »

Et finalement je me dis... C'est pas un grain qui me manque, mais un brin !!!! :D

Avatar du membre
Zeitgeist
Habitué
Habitué
Messages : 120
Enregistré le : mar. 27 déc. 2016 01:00

Re: pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Zeitgeist »

Je trouve qu'il nous manque à tous un grain... Plus ou moins gros !
Ça vient sûrement de ce que nous connaissons pas....
L accepter est déjà un grand pas..... Pour s améliorer....
"C'est sur Terre qu'il faut vivre le Paradis !"

Avatar du membre
bidouille
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 846
Enregistré le : ven. 15 août 2014 21:19

Re: pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par bidouille »

alors .... je suis une personnes trés spirituelle , de plus Athée je suis donc voila l'obscurantisme d'une certaine façon fais pas partie de mon monde ; je suis ici pour apprendre et évoluer et aucune religion ne m'en empêchera par sa bêtise , je ferais mon ascension quand même . PERSO je suis plus pour le bouddhisme et Siddhartha Gautama , lui au moins il disait une chose simple mais criante de vérité < viens voir pour comprendre et savoir > et surtout ya pas d'idole à vénéré,enfin moi j'en n'ai pas, ben voila , ce n'est pas de la croyance aveugle lol. viva la liberta !! ;)

Avatar du membre
Isis
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 1361
Enregistré le : dim. 1 févr. 2015 16:42
Localisation : Sud Est

Re: pourquoi nous sommes sur terre

Message non lu par Isis »

Excellent Bidouille, mais vois-tu beaucoup ont besoin, au moins dans un premier temps, d'être guidés parce qu'ils ne savent par où commencer, c'est pour cela que les religions sont d'un premier secours, si j'ose dire, mais c'est comme tout, il arrive un moment où il faut voler de ses propres ailes et suivre son propre chemin spirituel.

Répondre