textes libres

Un peu de culture car nous ne nous enrichissons jamais suffisamment...

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
chat noir
Habitué
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : sam. 3 sept. 2016 18:45
Localisation : terre

Re: textes libres

Message non lu par chat noir »

voltige a écrit :Comment devant ce texte, d'émotions enrichit,
Rempli de moult espoirs, de désirs inassouvis,
rester inerte, impuissant et minable
Laissant les tout puissants, deviser face au Diable.

Debout manant obséquieux et rampant,
Sors de ta couenne, le goût de la dissidence
Il ne te donnera pas le courage d'antant,
Insufflera t-il un brin de fierté, un chouia de résistance?.

Souviens toi de ton père, à genoux devant l'ennemi,
Il simule l'acceptation , mais n'a jamais faillit,
Pour toi, il représente un prof exemplaire,
Que toute ta longue vie, ne saura satisfaire

Il t'a montré la voie, un chemin difficile,
Éprouvant ta raison, souvent ta foi vacille,
Que faire, que croire, que t'as t'il laissé?
La vie, beaucoup d'amour, de quoi tout renverser

Tu es porteur du flambeau de l'espérance,
Ce flambeau dans tes mains, brûleur des pires outrances,
Balayant devant toi, la fange, la misère,
Être fier, révolté tel un nouveau Voltaire,

Du fond de ton cœur, tu le dis, tu le cries
Vive la liberté, à moi de décider
Réveille toi ami, le temps est bien fini,
où tu dormais inquiet et jamais satisfait
Désormais, sans Dieu ni maître, si tu le veux, vivre! cela t'est permit..

Copyrigue Volti :D :D
je recolle ma réponse car je n'avais pas fait "citer" et peut être pas compris qu'elle se rapportait à ce textes

toute l'ambiguïté entre nos révoltes et nos envies entre nos paroles et nos actes,

Avatar du membre
chat noir
Habitué
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : sam. 3 sept. 2016 18:45
Localisation : terre

Re: textes libres

Message non lu par chat noir »

suite à une discussion sur le forum concernant le contrôle du monde voici un texte écrit il y a quelques temps déjà sur le décryptage et le contrôle de la toile,

Écoutez dans le vent

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Les murs ont des oreilles
Attentions grattes ciels

A la hauteur des constructions
La grandeur des nations

Maison de terre habite,
Pas finir en termites

Votre monde qui s'effrites
ça sans dynamite

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Le murmure des étoiles
Ce qui se trame sur la toile

Tous savoir rien devoir,
Un espoir bien dérisoire

Par la lucarne
Tous ce vacarme

Ce qui se cache sur le net,
Les serpents à sornettes

Trop de chose à entendre,
Vos oreilles pas comprendre

Tous les messages,
Le secret des sages

Les sanglots longs des violons,
ce nourrissent d'illusions

Hommes fous devenus,
Rome n'est plus

Le Colisée une ruine,
Une espionne, une fouine

Par de la l'océan
Écoutez dans le vent

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Tous les salut à toi,
les comment ça va et moi et moi

Attention! mon microprocesseur va exploser
Attention! mon microprocesseur va exploser
Attention! mon microprocesseur va exploser


La belle de Cadix la belle de Cadix, Mr et Mme ont un fils...,
bulletin météo, les loups sont entrés dans Paris, je suis un homme,
il pleut sur Brest, les murs ont des oreilles, lalala-lalala(bruit parasite)

Avatar du membre
chat noir
Habitué
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : sam. 3 sept. 2016 18:45
Localisation : terre

Re: textes libres

Message non lu par chat noir »

A TOUS CES ASSOMMOIRS


Hier le Brexit,
Aujourd'hui Trump qui s'existe,
L'Autriche qui hésite,
L'Allemagne pessimiste,
La Russie de Poutine est sans limite,
L'Italie, La Grèce et l'Espagne encore résistent,
Demain Marine qui s'invite,
La misère et le capitalisme persistent,

Partout le racisme et la haine,
le nationalisme qui réssussite,
La justice des rois sous le grand chêne,

« Qu'un sang impure
abreuve nos sillons »

Ils n'ont rien compris bien sur,
Ce sang n'est pas celui de la race mais de l’oppression
Celle de la noblesse qui se croyait racée,
Qui fit naître la nation dans la boue tracée,

« Le jour de gloire est arrivé »
Pour tous ces assommoirs, ils se pourrait que la liberté ne soit qu'un dérivé

demisaison
Big posteur
Big posteur
Messages : 294
Enregistré le : lun. 18 avr. 2016 11:56

Re: textes libres

Message non lu par demisaison »

chat noir a écrit :suite à une discussion sur le forum concernant le contrôle du monde voici un texte écrit il y a quelques temps déjà sur le décryptage et le contrôle de la toile,

Écoutez dans le vent

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Les murs ont des oreilles
Attentions grattes ciels

A la hauteur des constructions
La grandeur des nations

Maison de terre habite,
Pas finir en termites

Votre monde qui s'effrites
ça sans dynamite

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Le murmure des étoiles
Ce qui se trame sur la toile

Tous savoir rien devoir,
Un espoir bien dérisoire

Par la lucarne
Tous ce vacarme

Ce qui se cache sur le net,
Les serpents à sornettes

Trop de chose à entendre,
Vos oreilles pas comprendre

Tous les messages,
Le secret des sages

Les sanglots longs des violons,
ce nourrissent d'illusions

Hommes fous devenus,
Rome n'est plus

Le Colisée une ruine,
Une espionne, une fouine

Par de la l'océan
Écoutez dans le vent

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Tous les salut à toi,
les comment ça va et moi et moi

Attention! mon microprocesseur va exploser
Attention! mon microprocesseur va exploser
Attention! mon microprocesseur va exploser


La belle de Cadix la belle de Cadix, Mr et Mme ont un fils...,
bulletin météo, les loups sont entrés dans Paris, je suis un homme,
il pleut sur Brest, les murs ont des oreilles, lalala-lalala(bruit parasite)

ah pas mal, celui la j'aime bien
je t'ai senti bien inspiré :)
la pensée reste libre.

Avatar du membre
chat noir
Habitué
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : sam. 3 sept. 2016 18:45
Localisation : terre

Re: textes libres

Message non lu par chat noir »

demisaison a écrit :
chat noir a écrit :suite à une discussion sur le forum concernant le contrôle du monde voici un texte écrit il y a quelques temps déjà sur le décryptage et le contrôle de la toile,

Écoutez dans le vent

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Les murs ont des oreilles
Attentions grattes ciels

A la hauteur des constructions
La grandeur des nations

Maison de terre habite,
Pas finir en termites

Votre monde qui s'effrites
ça sans dynamite

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Le murmure des étoiles
Ce qui se trame sur la toile

Tous savoir rien devoir,
Un espoir bien dérisoire

Par la lucarne
Tous ce vacarme

Ce qui se cache sur le net,
Les serpents à sornettes

Trop de chose à entendre,
Vos oreilles pas comprendre

Tous les messages,
Le secret des sages

Les sanglots longs des violons,
ce nourrissent d'illusions

Hommes fous devenus,
Rome n'est plus

Le Colisée une ruine,
Une espionne, une fouine

Par de la l'océan
Écoutez dans le vent

Tous les blablabla,
Tous les brouhaha-ha

Tous les salut à toi,
les comment ça va et moi et moi

Attention! mon microprocesseur va exploser
Attention! mon microprocesseur va exploser
Attention! mon microprocesseur va exploser


La belle de Cadix la belle de Cadix, Mr et Mme ont un fils...,
bulletin météo, les loups sont entrés dans Paris, je suis un homme,
il pleut sur Brest, les murs ont des oreilles, lalala-lalala(bruit parasite)

ah pas mal, celui la j'aime bien
je t'ai senti bien inspiré :)
Merci demisaison
oui, je trouve ça très grave tous ces gadgets qu'on nous vend pour notre confort pour notre sécurité et qui ne sont que du flicage de l'individu
et les gens ne bronche pas ils en redemandent ???
revue récemment un doc à ce sujet et j'ai écrit "écoutez dans le vend deuxième" je vais le poster

Avatar du membre
chat noir
Habitué
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : sam. 3 sept. 2016 18:45
Localisation : terre

Re: textes libres

Message non lu par chat noir »

Écoutez dans le vent « deuxième »




Écoutez dans le vent,

Et pour tous les jours suivants,




Creusez bien vos tombes,

Que mes mots soient des bombes,

Je vais faire péter vos oreilles,

Ho! Joie d'internet, quelle merveille,




Écoutez dans le vent,

Et pour tous les jours suivants,




Gravez bien sur la pierre tombale,

Que mes paroles soient des balles,

Je vais perforer vos tympans,

Ho! Monde fantastique, je suis Peter Pan,




Écoutez dans le vent,

Et pour tous les jours suivants,




Fermez bien vos yeux,

Que mes cris soient des pieux,

Je vais éventrer vos radars,

Ho! Cour des miracles, je suis un vieil anar',




Écoutez dans le vent,

Et pour tous les jours suivants,




Portez bien vos oeillières,

Que mes rires soient des prières,

Je vais vous donner l'absolution,

Ho! Bon dieu, je ne suis pas un curaillon,




Écoutez dans le vent,

Et pour tous les jours suivants,




Obscurcissez bien vos esprits,

Que mes silences soient incompris,

Je vais vous traiter de fascistes,

Ho! Quelle plaisanterie, serai-je alors terroriste, « rire »




Écoutez dans le vent,

Et pour tous les jours suivants,




Bouchez vous bien le nez,

Que mes messages partent en fumée,

Je vais brûler tous vos portables,

Ho! Frères apaches vos signaux sont immuables




Il nous faudra réapprendre à lire dans les nuages,

Aux vents des mauvais présages,

Ressortir les crayons de coloriages,

Aux vents des carnages,

Tourner la page, et vivre comme un sauvage,

Aux vents de l'esclavage


texte déposé sur Dépôt numérique

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3149
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: textes libres

Message non lu par peterpan57 »

par dualité des choses, s'il existe des textes libres, philosophiquement comment pourrait-on s'exprimer par opposition donc, en "textes menotté" ? :?:
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi... Albert Einstein

Avatar du membre
chat noir
Habitué
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : sam. 3 sept. 2016 18:45
Localisation : terre

Re: textes libres

Message non lu par chat noir »

peterpan57 a écrit :par dualité des choses, s'il existe des textes libres, philosophiquement comment pourrait-on s'exprimer par opposition donc, en "textes menotté" ? :?:
bonne remarque "lol"
bon disons textes d'inspirations créatrices diverses "ça fait un peut long"

Avatar du membre
chat noir
Habitué
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : sam. 3 sept. 2016 18:45
Localisation : terre

Re: textes libres

Message non lu par chat noir »

Les non vœux 2017




En 2017 pas plus qu'en 2016,

Non, Je ne vous dirai pas toutes ces fadaises,

Toutes ces choses que l'on se souhaite,

Amis poètes, et qui ne font que pouet pouet,




Non, je ne vous souhaiterai pas en 2017




Amis, pétanqueurs de jouer sur de la lissette,

Quand au reste du monde bien trop de dérapage

Les gens ne sont vraiment pas sage,

Alors tout fini en glissette,




Non je ne vous souhaiterai pas en 2017,




Pour les plaisirs et pour l'amour,

Ami troubadour,

De danser sous les boules à facettes,

Car aux bonheur je n'en connais pas toutes les recettes,




Non je ne vous souhaiterai pas même en jouant du bing et des bang,

Même avec un cheveux sur la langue,

Comme dans le film où zozote l'amie Zézette,

Un 2017 qui deviendrai deux milles disettes,




Non je ne vous souhaiterai pas en 2017,




Pour vos bas de laine rien qu'une simple chaussette,

Ho ! l'ami Victor Hugo,

Je te le dit tout de go,

Pardonne moi mais elle deviendrai simple Cosette,




Sur toutes ces pénuries à mon front dégarni de frisettes,

Non je ne vous souhaiterai pas en 2017,




Comme à ces bébés à qui l'on fait de douces risettes,

Voir sur vos visages amis

Un voile d'orage qui blêmit,

Et vous donnent un sourire de fossettes (faux sept),




Non je ne vous le souhaiterai pas, mazette !




Comme en d'autre temps d'écouter encore vos cassettes,

On est à l'heure d'internet et même en 2017,

On vous ment encore dans les gazettes,

Amis journalistes vous porterez bien la rosette,




J'aimerai bien pourtant vous souhaiter en 2017,




De ces jolis petits bals musettes

Amis accordéonistes le malin s'invitera sur la placette

Hier à Nice ou à Berlin, demain à Canne sur la croisette

Peut être même dans la ville du poète à Sète




J'aimerai bien pourtant vous souhaité en 2017,




De doux nectars qui ne soit pas pissettes

Mais au coca et à la mayo' vous ne connaissez que la dosette,

Amis piccolos vous troquerez votre anisette,

Jusqu'au fast-food traînant l'enfant dans sa poussette,




J'aimerai bien pourtant vous souhaiter en 2017,




En votre cœur en votre maison une gentille souricette,

Mais avec tout ce populisme, en vos bouches, j'ai peur qu'elle devienne grisette,

vous avez déjà amis bourgeois condamné dans leurs nuisettes,

Au bûché toutes les sorcières, les petites roussettes




Gardons espoir la partie n'est pas jouée pour 2017,

Elle se déroulera en 3, 5 ou 10 sets,

Et finira sûrement en doucette (douze sets)

Si évidemment il n'y a pas de fuite,

Et cela jusqu'en 2018.

"texte déposé sur dépôt numérique"

Répondre