Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Concerne toutes les sciences, même les plus improbables...

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3149
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 »

Je pense que la phase Corpusculaire de la Lumiére freine sa vitesse de propagation dans un univers electromagnétique,
donc la distance ralentie la Lumiére, ce qui concorde aux observations astronomiques des lumiéres lointaines,
dont les calculs de distance se basent sur le décalage dans le Rouge du spectre lumineux reçu.
L'Univers étant riche en champs electromagnétique, les photons a l'état corpusculaires ralentis, sont ainsi décalés dans le Rouge.

(Je pense que l'Infini Distance de l'Univers ralentira cette Lumiére au point de descendre sa fréquence jusqu'a ZERO Hz... se retransformant
ainsi en parts Electriques et Magnétiques pour se refondre dans l'immensité de l'Univers
)

Dans un univers absolument VIDE de champs electromagnétique, elle ne devrait donc point étre ralentie... sa phase Corpusculaire serais probablement inexistante.

Cela raméne a une autre hypothése.... Toute la gamme du Spectre Electromagnétique, aurait donc des phases Corpusculaires...? :?:
D'ailleurs c'est entierement logique, avec les oscillations de plus en plus élevées des champs EM, de quoi de se rapprochent-on ???

Bin du rayonnement Beta et Alpha pardi !!! La Matiére ....les Particules...

Un univers oscillatoire impose donc des phases Corpusculaires a ses champs EM qui font partie de cet univers...
En parlant d'oscillations....nous voila donc a notre fameuse Oscillation amortie !
Le Tic-Tac Universel...créateur de Matiere... :?: :inlove:

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3149
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 »

Revenons a la Pratique.

En transposant ce principe dans l'experience de l'Autogénérateur de Vialle, avec son barreau de Cuivre,
tout cela sous cloche EM ( cage de Faraday ), une Cage de Faraday n'étant pas un "bouclier EM" parfait et absolu,
nous pouvons supposer que les phases de transition Champs EM/Corpusculaires serais donc moins perturbées et équivaudrais
a des Champs Electriques et Magnétiques plus intenses...
nous avons vus deja dans la video correspondante a l'Autogénérateur a barreau la vitesse de chargement du Condo de sortie.

Ce phénoméne hypothétique cité précédement serait interessant car concorderais au changement de gravité,de poids et d'ecoulement du temps de l'objet sous la cloche EM...

Phil.Alb
Big posteur
Big posteur
Messages : 280
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par Phil.Alb »

Il faudrait que tu reprennes tes calculs avec les données de ton expérience, c'est à dire le diamètre du fil pour calculer le nombre d'électrons qui sont déplacés, l'ampérage, la tension, ...
La vitesse de déplacement des électrons (V_d = 4,9.10^-7 m/s) correspond à une donnée particulière
La vitesse du signal serait beaucoup plus forte ; tu parles de 1600 km/s (dans le diapo), on estime ailleurs entre 175000 et 200000 km/s
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_d ... ite_note-3

Je ne pense pas que tes calculs soient bon car déjà tu fais une division : des m / km/s, il faudrait des km soit 3200/300000 = 0.01066 Hz
Pour le calcul de la lumière qu'est ce que 100/2 ?

Il y a des choses qui ne vont pas dans ton raisonnement :
Si l'électron est un champ EM, alors sa vitesse de propagation devrait être la vitesse de la lumière !

Par contre:
peterpan57 a écrit :
ven. 9 nov. 2018 16:27
Toute la gamme du Spectre Electromagnétique, aurait donc des phases Corpusculaires...?
Oui et non, il faut pour qu'il y ait une phase corpusculaire passer par la masse électrostatique. Ce que j'ai appelé la mf
Mais une masse électrostatique est comme une masse énergétique. Ce n'est pas une quantité de matière !
On pourrait peut être parlé de quantité d'énergie.

C'est pour cela que la première étape est de déterminer l'influence de la masse énergétique. D'où les expériences des balances et peut être d'autres idées.
peterpan57 a écrit :
ven. 9 nov. 2018 16:27
Un univers oscillatoire impose donc des phases Corpusculaires a ses champs EM qui font partie de cet univers...
En parlant d'oscillations....nous voila donc a notre fameuse Oscillation amortie !
Tout à fait !
Pour le créateur de Matière ; non ! Toute la matière qui existe aujourd'hui a été crée lors du Big Bang.
Il n'y a pas plus de matière aujourd'hui qu'au temps cosmologique 0
Si tu préfères, Toute la matière existe au début du temps (Comme ça Dieu est content :) )

La pesée des expériences est aussi important, seulement, il faudrait trouvé des balances de précision qui ne soient pas sujettes aux perturbations EM
Cela fait partie des protocoles d'expérience à mettre en place.
C'est pour cela aussi qu'il faudrait travailler en groupe avec une bonne compréhension théorique, qui je le répète est à la portée d'un lycéen !
Mon mail est partout, contactez moi !

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3149
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 »

Phil.Alb a écrit :
ven. 9 nov. 2018 20:09
Il faudrait que tu reprennes tes calculs avec les données de ton expérience, c'est à dire le diamètre du fil pour calculer le nombre d'électrons qui sont déplacés, l'ampérage, la tension, ...
( non pas besoin pour le moment, ya pas d'electrons déplacés a 10KHz VS Temps d'Observation,
a la rigueur les intensités des Forces E+M oui,
mais l'Ampérage je laisse tomber, ya trop de FLOU derriere ce terme nommé "Ampérage"...du moins pour le moment
)

La vitesse de déplacement des électrons (V_d = 4,9.10^-7 m/s) correspond à une donnée particulière
( oui pour le cas d'un passage de courant, j'avais vu et pas cité car celle que j'utilisais de cette image
concerne des electrons "Libres de se déplacer"...sans passage d'un courant qui les freinent
)

La vitesse du signal serait beaucoup plus forte ; tu parles de 1600 km/s (dans le diapo), on estime ailleurs entre 175000 et 200000 km/s
( Attend c'est pas pareil, Vitesse de Signal et Vitesse des Electrons dans un conducteur SANS Passage de Courant...
mais attention car j'ai pu lire plein de lignes allant jusqu'a confondre Onde Transmise et Vitesse de Signal et Vitesse de Charges....etc... Pfff !!!
faudrait pas que la science se mette a DIVISER en termes differents UNE MEME CHOSE...sa devient du charabia là !
)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_d ... ite_note-3

Je ne pense pas que tes calculs soient bon car déjà tu fais une division : des m / km/s, il faudrait des km soit 3200/300000 = 0.01066 Hz
( bin si en métres , selon mon livre d'ingénieurie en telecommunication (1982, par Roger A. Raffin ) le calcul doit se faire en Métres
sauf que t'a raison dans la façon de poser, j'avais inverser ...zut, faut faire 300 000 / Longueur d'ondes en Métres pour avoir la Fréquence
)

Pour le calcul de la lumière qu'est ce que 100/2 ?
( oui sa c'est le calcul pour l'autre approche, "Corpusculaire", mais le principe ne change pas, donc "vue d'un autre angle" la réponse est bonne...enfin pour moi )

Il y a des choses qui ne vont pas dans ton raisonnement :
( exact, "Vue de devant" comme tout le monde cette affirmation est Vraie ! )

Si l'électron est un champ EM, alors sa vitesse de propagation devrait être la vitesse de la lumière !
( Evidement dans mon approche l'electron est ondulatoire avec des transition Ondes / Corpuscule, je crois encore que je me suis mal expliquer sur mon approche )

Pour le créateur de Matière ; non ! Toute la matière qui existe aujourd'hui a été crée lors du Big Bang.
Il n'y a pas plus de matière aujourd'hui qu'au temps cosmologique 0
Si tu préfères, Toute la matière existe au début du temps (Comme ça Dieu est content :) )

( Ah la la... t'essaie encore de me replacer a la "Vue de devant"... alors que je suis "ailleurs" là... avec une autre approche, c'est pas bon de rester trop longtemps "devant" :lol: )
Modifié en dernier par peterpan57 le sam. 10 nov. 2018 17:14, modifié 2 fois.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3149
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 »

J'ai commencer une autre approche sur la propagation des ondes EM,
et si ma logique est bonne, physiquement, on devrait obtenir un vitesse supraluminique :?:
Les electrons vont étre sacrément compressés :D
le schema est deja fait.
Mais je dois d'abord continuer les tests d'effets de Peau :roll:

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3149
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_d ... électrique

" La vitesse à laquelle se déplace le signal électrique, donc l'énergie électrique, correspond en réalité à la vitesse de propagation d'une onde électromagnétique, et non pas à la vitesse de déplacement des charges électriques. La propagation de cette onde est très rapide et dépend de la permittivité (ou constante diélectrique) et de la perméabilité (ou constante magnétique) du matériau.

Dans le vide, elle se propage à la vitesse de la lumière, c'est-à-dire environ 300 000 km/s.
Dans l'eau, elle est d'environ 226 000 km/s dans une solution saline.
Dans un circuit en cuivre, elle est généralement comprise entre 175 000 et 200 000 km/s
."

Bon, d'aprés la vitesse de propagation d'une onde EM dans le cuivre, si on prend les 200 000 km/s
sa voudrait dire qu'un photon parcourre du point zero a 200 000 km, dans un delai d'une seconde.
Correction, un photon corpusculaire apparait et disparait tout les 200 000 km...dans le cuivre, du fait "Ondulatoire" le trajet
est donc purement electromagnétique et le temps d'apparition/disparition Corpusculaire est donc extrémement court...
..........................................................................................................................................................
(bref que dis la science sur le "Temps de vie d'un photon Corpusculaire" ??? ) :?:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Photon#Du ... corpuscule
" On ne peut parler de photon en tant que particule qu’au moment de l’interaction. En dehors de toute interaction, on ne sait pas — et on ne peut pas savoir — quelle « forme » a ce rayonnement. "

" une concentration ponctuelle qui ne se formerait qu’au moment de l’interaction, "

" On ne peut en fait voir le photon que comme une particule quantique, c’est-à-dire un objet mathématique défini par sa fonction d’onde qui donne la probabilité de présence. Elle présentera généralement la forme d'un paquet d'onde. "

( alors il faudrait considérer les particules comme des paquets d'ondes, au moment de leur interactions, en d'autres termes, ...
la Matiére n'existe qu'en tant que Particule que lors de son interaction ! )

Je referme la "paranthese.............................................................................................................................

Si la lumiére est Ondulatoire et corpusculaire, donc selon mon approche, il y aura donc un photon corpusculaire tous les 200 000 km.
Etant aussi ondulatoire, la transition entre Onde et Corpuscule est donc une demi-onde d'une longueur de 200 000 km dans le Cuivre.

Donc une Onde compléte avec sa transition corpusculaire fait 400 000 km dans le Cuivre...
Donc au lieu de se baser sur une vitesse de la lumiére de 300 000 km/s il va faloir revoir les calcul non ? :?:

Donc 4 métres de Cuivre équivaudrait alors 100 000 000 d'ondes EM complétes, fil conducteur cuivre a vide, sans courant injecté...donc 100 Mhz !
puisque les electrons sous tension vont moins vite... n'est ce pas ?

:?:

Question, est-ce là une des résonances electromagnétique du Cuivre ?

Phil.Alb
Big posteur
Big posteur
Messages : 280
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par Phil.Alb »

Salut Peter,
J'ai du mal à te comprendre.
Tu mélanges photon, électron et ondes EM ?

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3149
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 »

Pourquoi pas, sa se marie bien sous d'autres angles de vues ( observations )

Phil.Alb
Big posteur
Big posteur
Messages : 280
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par Phil.Alb »

Après tout, toutes les routes peuvent être explorées.
Le "Pourquoi Pas" est le premier bateau à avoir ouvert la voie maritime par le Nord
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pourquoi_Pas_%3F
J'avais fait sa maquette étant jeune. Son histoire m'avait fasciné.
Je ne serais pas de grande utilité.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3149
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 »

A l'heure actuelle de mes "connaissances"... je n'ose méme plus te dire comment je vois l'Univers, ou si j'existe vraiment... physiquement :sweat: :x

Tesla n'utilisait pas de batteries pour ses appareils télécommandés, la résonance a distance suffisant pour créer de la puissance utilisable,
l'appareil entrant en resonance produisant ainsi sa propre energie, vue que la matiére c'est de l'Energie...suffit de la faire osciller.

Et puis, si je suis pas partisant des "religions scientifiques conformistes"... alors c'est normal d'avoir un tel pseudo,
la police scientifique n'a qu'a me mettre en tole si sa lui convient pas... mes "croyances scientifiques" m'appartiennent... non ?

Répondre